RETOUR
SUIVANT
 

 

 

Effectuer un long trajet en véhicule 100% électrique impose des contraintes.

 

 

 

 

 

 

VUE SUR LA SITUATION ACTUELLE ET OFFICIELLE DE LA TECHNOLOGIE

Les objectifs internationaux aspirent aux progrès techniques avec la volonté de réduire les rejets et préserver la planète, et les grandes puissances économiques seront contraintes de limiter les émissions de CO² et des gaz à effet de serre.

Le chalenge très important des années à venir, sera de procurer de l'autonomie suffisante au prix acceptable aux véhicules électriques, en leur garantissant de ce fait, la viabilité technologique et la pérennité économique.

Ne disposant pas des solutions appropriées, pour assurer aux véhicules électriques des prix, et des performances convenables attendues par les usagers, les constructeurs misent actuellement sur la capacité des batteries et la rapidité de charge des terminaux de recharge.

Je me suis penché sur le problème de l'autonomie des véhicules électriques pour observer qu'il nous sera très difficile voire impossible d'obtenir de l'autonomie suffisante en ajoutant à l'infinie des batteries, et avoir des véhicules au prix raisonnable afin de les mettre à disposition de plus grand nombre.

Constatant cela, j'ai imaginé et réussie à mettre au point de diverses inventions permettant l'économie substantielle sur le volume des batteries, en augmentant l'autonomie des véhicules électriques.

L'un des concepts concernant un recycleur de charge des batteries NOMADES, que j'ai nommé :

« SPRING-FORCE ».

Basé sur le principe des « RESSORTS-MOTEUR » qui (CONSTITUENT DES ACCUMULATEURS D'ENERGIE TRES FACILEMENT RECHARGEABLES).

Notre solution : Le premier système « NOMADE », récupérateur de charge pour les batteries :

Le procédé est destiné à récupérer de l'énergie cinétique du véhicule, la stocker dans les ressorts moteurs de l'appareil, à l'aide d'un alternateur, il recycle et entretient la charge des batteries du véhicule en déplacement et accumule de l'énergie, pour prolonger considérablement l'autonomie du véhicule.

Des véhicules électriques plus fiables et plus abordables :

Correctement proportionnés et adaptés pour l'automobiles les ressorts-moteur constituent la solution qui rendrait les véhicules électriques attractifs à l'achat pour les consommateurs.

Ce procédé est adaptable à tout véhicule électrique et hybride rechargeable, sans modification majeure et procure enfin l'autonomie attendue, un confort d'utilisation permettant de réaliser des économies importantes :

«SPRING-FORCE» apporterait les performances des véhicules thermiques, mais sans émission de CO2. Il serait le facteur pérenne du véhicule électrique.

J'ai déposé plusieurs brevets d'invention dans ce sens et fait examiner le concept par un ingénieur électromécanicien confirmé, lequel ma réalisé des calculs ; montrant l'intérêt du système capable de doubler l'autonomie des batteries par rapport aux prétentions des constructeurs, dès le premier cycle de fonctionnement de l'appareil.

CHIFFRAGES : L'ÉNERGIE / LA DISTANCE PARCOURUE

Pour véhicules électriques du type ZOE munies d'appareil

SPRING-FORCE

Conduite sans l'utilisation d'un générateur : (toute la puissance disponible est utilisée pour la conduite)

Pm =20 kW -- Vitesse maximale : v=122 km/h ( sans résistance de l'air)

Wb =50 kWh ( capacité batterie )

t=50 kWh/ 20kW=2.5 h (le trajet en voiture pour vider complètement les batteries )

1.) Le chemin parcouru sans recharge jusqu'à vidage complète de batterie :

l=122*2.5=305 km

2.) Le chemin parcouru avec l'énergie produite : ( l'énergie retournée à la batterie)

Pg =15 kW (puissance d'alternateur )

Wg =Pg *t=15 kW *2.5 h=37,5 kWh (l'énergie retournée à la batterie)

Dl= Wg/wg =37,5 kWh / 0,164 kWh/ km= 228,5 km ( chemin parcourue de plus, avec le chargement de batterie pondent la conduite)

3.) Distance totale parcourue :

305+228,5 = 533,5 km

  • D'un encombrement équivalent à un pot d'échappement catalytique, et monté en dessous du véhicule, SPRING-FORCE est actionné au cours des déplacements du véhicule, et permet d'entretenir par régénération, la recharge de la batterie pour rendre aux véhicules une grande part de l'autonomie acquise à la borne de recharge ; dont voici le dessin et le chiffrage d'un premier cycle du déplacement ; démontrant un doublement d'autonomie dès le début du fonctionnement.

 

  • Ce procédé s'adapte sur une roue du véhicule et en fonction de la charge à transporter peut-être démultiplier sur plusieurs roues.

 

  • A moyen terme, nous pourrions envisager d'équiper les camions avec une mise à niveau des performances.

 

  • Composé de matériaux de hautes résistances, il est fiable à long terme. En cas d'anomalie technique, il n'entrave pas le fonctionnement originel du véhicule.

 

  • Le gain en autonomie avéré, encouragera les propriétaires de véhicule électrique à s'équiper et installer l'appareil.

 

 

 

REPRESENTATION SCHEMATIQUE

 

 

PAGE DE GARDE

ORIGINE DU PROJET

DEMO

MODELES

DESCRIPTIF

DESCRIPTIF

 

•  Recharger les batteries tous les 100 km,

•  Patienter 30 mn aux bornes pour recharger,

•  Trouver les bornes espacées en moyenne de 80 km.

Comment rendre les véhicules électriques 100 % autonomes ?

Quel appareil donnera à ces véhicules le statut de  «  grandes routières » ?